À Vernon, championnat de jet-ski sur la Seine les 11 et 12 juillet

Une manche du championnat de France de jet-ski fait étape à Vernon ce week-end. Les essais commencent ce vendredi. La pratique de ce sport est réglementée sur le fleuve.

«Cette fête peut nous permettre d’attirer des milliers de visiteurs », prédit le maire adjoint de Vernon en charge de l’Événementiel, Johan Auvray.

La Ville accueille une manche du championnat de France de jet-ski, samedi et dimanche. Cette manifestation s’inscrit dans un programme plus large, baptisé Vernon côtés Seine - lire nos précédentes éditions.

« C’est un événement ponctuel qui fera parler de la Ville », argumente l’élu pour justifier ce rendez-vous et notamment l’événement sportif qui devrait rassembler une centaine de compétiteurs.

Outre les épreuves, ces journées proposent au public des baptêmes de jet-ski, sur la Seine, et des démonstrations. « Ce sera un vrai show, je suis convaincu de sa réussite ! » martèle Johan Auvray.

Réglementation

Le départ des jet-skis sera donné devant le site des Tourelles. Les engins effectueront des boucles sur le fleuve. « La Seine appartient à tout le monde, les retombées économiques pour la ville sont certaines. Les hôtels vont être pleins. Les restaurateurs vont travailler », insiste l’élu pour balayer d’éventuelles réactions négatives sur l’organisation de la manifestation. « Avant, il y avait bien les quatre heures de motonautisme de Vernon... »

Il faut dire que le sujet avait déjà fait polémique en 2012... Jusqu’à provoquer une pétition, signée par 170 personnes, et la constitution de l’association Fluctuabitat.

En plein milieu de l’été, des riverains s’étaient alors offusqués contre l’utilisation des jet-skis sur la Seine. Parmi eux, Jean-Charles Baudron. Le Vernonnais à l’origine de cette grogne avait pris naturellement la tête de l’association, fonction qu’il occupe encore trois ans après. Depuis sa péniche amarrée quai Caméré, la vue est exceptionnelle. Mais la quiétude des eaux de la Seine était régulièrement troublée par ces motos nautiques. « Vernon était la seule zone d’Ile-de-France où il était possible de pratiquer le jet-ski toute l’année ! Le week-end, nous étions obligés de partir tellement c’était bruyant ! », se souvient le riverain qui dénonce « de véritables bombes ! Des jets de 300 ch peuvent aller jusqu’à 120 km/h alors que la réglementation leur impose de ne pas dépasser les 60 km/h. »

Outre les nuisances sonores, qui faisaient fuir les oiseaux, les vagues provoquées par les engins motorisés pouvaient entraîner une érosion des berges du fleuve. La mobilisation de l’association avait alors permis la mise en place d’un arrêté préfectoral.

« Depuis, les nuisances ont baissé d’environ 85 %, admet-il. Mais l’arrêté n’est pas totalement respecté. Lorsque le texte est affiché, il est déchiré... Il ne s’agit pas d’interdire complètement les sports motonautiques mais c’est une question de respect envers les riverains, pour le bien vivre ensemble », demande Jean-Charles Baudron. Qui ne devrait pas subir les nuisances du championnat de France ce week-end, localisé devant les Tourelles.

karine leroy

 À savoir

Ce que dit la loi

Depuis le 30 juillet 2013, un arrêté préfectoral limite l’utilisation de jets sur la Seine, à Vernon, une zone historique de vitesse pour les amateurs. Le secteur concerné par cette pratique est compris « de la limite communale (Ndlr, jusqu’au lieu-dit Le Grand-Val, en limite du département des Yvelines) jusqu’au site de l’ancien garage Peugeot, entre la rue Folenrue et la rue du Moussel. La pratique est interdite le mercredi et le dimanche et le samedi n’est autorisée que de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

 

Pendant deux jours

Le championnat se déroule sur deux jours devant le site des Tourelles mais les jets débarquent dès aujourd’hui vendredi avec les essais libres.

Vendredi

12 h : ouverture du paddock

de 14 h à 20 h : inscriptions et contrôles techniques

de 17 h à 19 h : essais libres

Samedi

de 7 h à 9 h, fin des inscriptions et contrôles techniques

De 9 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 14 h 35, essais et chronos des catégories ski junior, féminine, vétéran, GP3, GP2 et run.

À partir de 14 h 40 et jusqu’à 18 h 30, 1ere manche ski junior, féminine, vétéran, GP1, Run GP1, ski GP2, Run GP2 et ski GP3.

Dimanche

À partir de 9 h et jusqu’à 12 h 40, 2e manche ski junior, féminine, vétéran, ski GP3, Run GP2, ski GP2, ski GP1, run GP1.

DE 13 h 45 à 15 h 45, finale ski junior, ski féminine, vétéran, GP3, Run GP2, ski GP2.

De 15 h 45 à 16 h 15, démonstration fresstyle et flyboard. A 16 h 55 finale ski GP1 et à 16 h 50 finale run GP1.

A 18 h, remise des prix.

Des baptêmes de jet-ski sont proposés (pour les enfants à partir de 7 ans) Ils se dérouleront à partir du quai Garnuchot, samedi et dimanche de 14 h à 18 h. Tarif : 5 €.

 

Un sport encadré

La pratique du jet-ski est donc encadrée par un arrêté préfectoral. À Vernon, le secteur où le pratiquer est délimité par VNF (Voies navigables de France). En cas de non respect, deux agents de la police de la Seine peuvent intervenir. Mais avant de monter sur un tel engin, il faut être titulaire d’un permis d’un permis de navigation, et ce dès l’instant où le véhicule nautique affiche une puissance supérieure à 6 ch. Le jet-ski fait partie de cette catégorie puisque sa puissance est de 10 ch. Il existe deux types de jets, à bras (station debout) et à selle (station assise). Outre le jet-ski, la Seine est aussi utilisée par les amateurs de ski nautique. « Les nuisances sont différentes : contrairement aux jets qui tournent en rond, les skis nautiques ne font que passer », explique Jean-Charles Baudron.

Info Paris Normandie du 09-07-2015

Le 2015-07-10 21:17:20 Par Admin
Catégorie : Competition
Partager cet article

© Jet-Net.org enregistré à la CNIL sous le N° 848447- Copyright Jet-Net.org © 1999 - 2018